Shou Sugi Ban ou Yaki Sugi : le bois brûlé fait monter la température chez nous !

Le bois figure parmi les matériaux les plus résistants et les plus économiques. Récemment, la tendance est au revêtement en bois brûlé ou Shou Sugi Ban. Que ce soit pour l’extérieur ou pour l’intérieur, ce procédé séduit de plus en plus de consommateurs. Mais de quoi s’agit-il ? Quels sont les avantages ?

Shou Sugi Ban ou Yaki Sugi : qu’est-ce que c’est ?

Le procédé de bois brûlé est une méthode japonaise ancestrale appelée « Shou Sugi Ban » ou « Yaki Sugi ». Le bois utilisé est généralement des planches de cèdres ou de mélèze qui sont littéralement brûlées sur un lit de braises ou avec un chalumeau pendant 3 à 10 minutes. L’humidité est ainsi libérée. Ensuite, les résidus sont enlevés à l’aide d’une brosse et les planches sont arrosées avec de l’eau. Elles sont ensuite séchées. On y applique une huile naturelle pour sceller les pores et améliorer la finition. Le bois brûlé Shou Sugi Ban est aujourd’hui utilisé à plusieurs fins, notamment comme revêtement de mur, planchers, clôtures ou encore comme matériaux de décoration.

Les avantages du bois brûlé

La méthode de traitement du bois brûlé Shou Sugi Ban permet d’accroitre la longévité et la résistance des planches grâce au processus de brûlage contrôlé des bois. Son espérance de vie est estimée à plus de 80 ans. Certains affirment d’ailleurs que ce type de bois est aussi solide que le diamant. De plus, même en extérieur, le bois brûlé n’enregistre qu’un faible taux de dégradation suite aux intempéries grâce aux effets du feu. Le Shou Sugi Ban reste une matière biodégradable et renouvelable puisqu’aucun produit chimique n’a été utilisé. Il est aussi très esthétique et donne un rendu chaleureux et élégant. Grâce aux huiles utilisées, il est possible de choisir la couleur finale. Ce bois est imperméable et résiste parfaitement au feu. Il ne craint pas les insectes, notamment les termites. La présence d’amiante est ainsi évitée. Enfin, en raison de sa durabilité, c’est un matériau très rentable sur le long terme.

L’entretien du bois brûlé sur le long terme

Même si le bois brûlé se distingue par sa solidité, il est tout de même nécessaire de l’entretenir. Si vous utilisez le bois brûlé Shou Sugi Ban à l’extérieur, il est recommandé d’appliquer une huile sur le bois tous les 15 ans en moyenne. Cela favorise la conservation de sa couleur et de son imperméabilité. En cas de revêtement intérieur, aucun entretien n’est nécessaire. Cependant, pour les meubles en bois brûlé, il est conseillé d’appliquer de l’huile chaque année pour préserver sa résistance et sa brillance. Un nettoyage hebdomadaire est aussi préconisé pour éviter que la poussière et les saletés ne s’y accrochent. Pour choisir l’huile à utiliser, pensez à consulter un ébéniste professionnel.

Profiter de conseils décoration en ligne
Comment choisir la décoration parfaite pour mon salon ?